10 choses que tout parent peut faire pour assurer la sécurité en ligne de ses enfants.

En tant que parents, nous faisons généralement tout notre possible pour assurer la santé et la sécurité de nos enfants. On leur met de la crème solaire avant de les laisser jouer dehors l’été, on fait attention lorsqu’ils traversent la route, et on leur fait porter un casque pour faire du vélo. Mais que fait-on pour les protéger des harceleurs, des prédateurs, et du contenu inadapté en ligne ? Soyons clairs, internet ne va pas disparaître de sitôt, et avec plus de 83 % des adolescents français se connectant à internet plus de trois fois par jour (ce chiffre augmentant de plus en plus du fait que les adolescents possèdent des smartphones), il est temps, si ce n’est pas déjà fait, pour vous de vous cultiver un peu sur la cybersécurité. Voici dix astuces pour bien démarrer.

Parlez ouvertement avec votre enfant de ses activités en ligne

Dès lors que votre enfant commence à se rendre sur internet, discutez avec lui de ce qu’il lit, regarde, et avec qui il communique en ligne. Et n’arrêtez pas d’en parler avec le temps. Demandez à votre enfant les sites sur lesquels il se rend, les applis qu’il utilise, rédigez une liste, et allez voir de quoi il s’agit ensemble. Parlez avec votre enfant de ce qu’il considère comme approprié, et rappelez-lui que cela peut être différent pour les autres parents et leurs enfants.

Parlez ouvertement avec votre enfant de ses activités en ligne

Écoutez votre enfant, et mettez-vous d’accord sur ce qui est adapté pour votre famille. Rappelez-vous qu’un jour, il aura accès à internet en dehors de la sécurité de votre maison, et il faut qu’il y soit préparé. Il est vital de lui parler de sa réputation en ligne, et dans quelle mesure il doit faire attention à son comportement, à ses interactions avec les gens et les choses à faire ou à ne pas faire en public. Il doit se rappeler à tout moment qu’internet n’est pas un lieu privé.

Placez les appareils et écrans là où vous pouvez les voir

Gardez toujours un œil sur votre enfant lorsqu’il est connecté, surtout lorsqu’il est jeune. Placez l’ordinateur dans un endroit central de la maison qu’il est simple de surveiller. Pour les appareils mobiles, vous pouvez les configurer pour qu’ils oublient les mots de passes Wi-Fi et empêchent votre enfant d’accéder à internet sans que vous le sachiez. Vous pouvez également vous mettre d’accord sur le fait qu’il est interdit d’utiliser les appareils connectés à internet dans les chambres.

Pour les enfants plus jeunes, vous pourriez également envisager de jeter un œil à l’historique de navigation après le passage en ligne de votre enfant pour voir les sites sur lesquels il est allé. Cette approche devient évidemment de plus en plus compliquée lorsque les enfants grandissent et découvrent qu’il est possible de supprimer les historiques, ce qui est une raison de plus pour parler d’internet dès leur plus jeune âge.

Renseignez-vous sur le contrôle parental

Les recherches en ligne les plus innocentes peuvent mener à des résultats bien moins innocents, il est donc sage de vous renseigner sur le contrôle parental et les restrictions de recherches fournis par les navigateurs web, les fournisseurs d’accès internet, et les appareils. Par exemple, les filtres SafeSearch de Google bloqueront les sites proposant du contenu sexuel explicite.

Renseignez-vous sur le contrôle parental pour vos enfants

Pour l’activer, allez dans Paramètres/SafeSearch. Bien qu’ils ne soient pas d’une précision absolue, les logiciels de contrôle parental peuvent aider à bloquer l’accès de votre enfant aux contenus les plus violents et sexuels. Les outils de sécurité payants offriront une meilleure protection et plus de contrôle.

Pour plus d’informations, lisez cet article sur Gtemps

Connaissez les amis en ligne de vos enfants

En tant qu’adultes, nous savons que certaines personnes sur internet ne sont pas ce qu’ils prétendent, mais les enfants peuvent parfois être incroyablement naïfs à propos des gens avec qu’ils parlent si personne ne leur parle de bon sens sur internet dès leur plus jeune âge.

Entrez dans les cercles sociaux de votre enfant, et gardez un œil sur les posts. Votre enfant pourrait résister, mais dites leur simplement que c’est l’une des conditions à respecter s’ils veulent y avoir accès.

Parlez à votre enfant de ce qu’il est bon de partager ou pas, et à qui

Si votre enfant utilise régulièrement les réseaux sociaux, il doit être conscient des risques de la diffusion publique de ses informations personnelles et/ou images lorsqu’il les poste. Il ne comprendra probablement pas tout de suite ni entièrement les conséquences de la diffusion de ses informations personnelles sur internet, mais vous devriez le pousser à être prudent et à réfléchir à ce qu’il poste et partage.

Encouragez votre enfant à se demander si les informations (nom, numéro de téléphone, adresse postale, email, nom de l’école) ou les photos qu’il souhaite poster sont des choses qu’il partagerait avec un étranger, avant de le faire. Si la réponse est non, ne poste pas.

Si votre enfant partage des photos ou des posts en ligne, demandez-lui de vous montrer ce qu’il partage ou demandez à un grand-frère ou une grande-sœur d’y jeter un œil avant qu’il ne partage.

Gardez le contrôle sur l’empreinte numérique de votre famille

Toutes les photos et données personnelles postées et partagées sur les réseaux sociaux et sur internet contribuent à l’empreinte numérique de quelqu’un. Le plus gros risque de ceci, c’est qu’une fois que l’information est publiquement partagée, elle peut être utilisé de manières que vous n’auriez pas imaginé, et que vous ne pouvez contrôler.

Gardez le contrôle sur l’empreinte numérique de votre famille

Vous devriez également partir du principe que tout ce qui est posté sur internet y reste pour toujours (parfois, certaines informations seront supprimées, mais il existe toujours un risque que des gens les aient vues et sauvegardées).

Pour cette raison, les enfants doivent avoir conscience de ce qu’est la protection de son image et de ses informations. Il en est d’ailleurs de même pour les parents qui persistent à poster des photos de leurs enfants sur internet.

Apprenez à votre enfant à garder le contrôle sur son empreinte numérique, en ne partageant les choses qu’avec les gens qu’ils connaissent et en qui ils ont confiance. Plutôt que de poster les choses pour tous ses amis sur les réseaux sociaux, encouragez-le à être sélectif et à utiliser les paramètres de confidentialité sur les plateformes qu’il utilise.

Gardez le contrôle sur l’empreinte numérique de votre famille

Apprenez à votre enfant à camoufler sa position

La plupart des applis, réseaux, et appareils disposent de fonctionnalités de détection du lieu qui rendent publics vos déplacements et peuvent permettre à n’importe qui de vous suivre à la trace et de vous retrouver. Ces fonctionnalités devraient être coupées pour des raisons évidentes de protection de la vie privée et de sécurité.

Les photos numériques contiennent également des métadonnées (informations sur l’heure, la date, et les coordonnées GPS) qui peuvent révéler plus d’informations que ce que vous aimeriez. Certains réseaux sociaux suppriment automatiquement ces données, mais pas tous, alors faites-y bien attention et sachez précisément quelles informations vous partagez.

Gardez un œil sur le temps passé sur internet

Il est recommandé aux enfants de 5 à 17 ans de ne pas passer plus de deux heures par jour devant un écran. Il est donc important de garder un œil sur le temps que votre enfant passe en ligne, surtout s’il est jeune, pour vous assurer qu’il ne développe pas de mauvaises habitudes.

Mettez-vous d’accord avec votre enfant sur une durée, par exemple de 30 minutes par session, et mettez en place un timer qui sonnera à la fin. Et n’oubliez pas de préciser que l’heure de fin de session n’est pas négociable.

Vous devriez également couper le Wi-Fi de la maison à une certaine heure chaque soir (idéalement avant l’heure du coucher) pour que tout le monde ait un petit moment « sans internet ». Vous pouvez également essayer d’instaurer des jours « sans écran » à la maison pour encourager tout le monde à avoir des loisirs plus actifs et moins « technologiques ».

Soyez #DouéEnRéseauxSociaux

Apprenez comment être en sécurité sur les réseaux sociaux pour savoir précisément quels conseils donner à votre enfant. Inscrivez-vous sur les réseaux sociaux et applis que votre enfant utilise et découvrez comment utiliser les paramètres de vie privée et les fonctionnalités de rapports.

Gardez un œil sur le temps passé sur internet et activer le contrôle parental

Parlez-lui de comment rester en sécurité sur les réseaux sociaux, et dites-lui qu’il est toujours bon de parler à une personne de confiance en cas de doute. Apprenez-lui ce qu’est le harcèlement en ligne, aussi bien du côté de la victime que de celui de l’harceleur.

Si votre enfant utilise les réseaux sociaux, assurez-vous qu’il sait :

  • Dénoncer les posts inappropriés ou offensifs
  • Bloquer quelqu’un
  • Garder ses informations privées

Donnez l’exemple

Montrez l’exemple et adoptez toujours le type de comportement positif en ligne que vous souhaitez voir adopter par vos enfants. S’ils vous voient être prudent et respectable lorsque vous êtes en ligne, ils seront plus enclins à suivre vos traces. Et, oui, cela inclut la limitation de votre propre temps passé devant l’écran.

Enfin, il est préférable de ne pas instiller la peur à votre enfant ou de l’empêcher de profiter des nombreux avantages éducatifs, sociaux et autres d’internet, mais plutôt de lui donner les compétences et les connaissances dont il a besoin pour savoir comment en tirer le meilleur parti et éviter les dangers.

That’s All.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut commodo Aliquam adipiscing commodo libero
385 Partages
Partagez381
Tweetez3
Enregistrer1
Partagez
Partagez
Pocket
Print