La perte auditive : un trouble fréquent à prendre en charge au plus tôt.

On a tendance à penser que la perte d’audition touche principalement les personnes âgées, et qu’en dessous de quarante ans, elle ne peut diminuer. Pourtant, elle affecte aussi bien les plus de soixante ans, que les jeunes, et malheureusement même les nourrissons. En France, la perte auditive est la 3ème pathologie la plus courante chez les adultes, puisque 1 adulte sur 5 en souffre. Et pourtant, ils attendent en moyenne entre 7 et 10 ans avant d’enfin se traiter pour ce trouble.
Quelles sont les causes de la perte auditive ? Qui sont les principaux concernés ? Comment la détecter ? Quels sont les symptômes et comment la traiter ? On vous dit tout sur ce trouble qu’il faut prendre en charge tôt afin de limiter les dégâts.

La perte auditive c’est quoi ?

La perte auditive c’est quoi ?

Appelée communément « surdité » ou « hypoacousie », la perte auditive désigne la diminution de la capacité de perception des sons. Elle peut être temporaire ou irréversible.

On distingue trois types de pertes auditives, qui dépendent à la fois du point d’origine du problème dans l’oreille et de sa gravité :

  • 1. La perte auditive de transmission, le son n’arrive pas à traverser l’oreille externe ou moyenne soit à cause d’une infection temporaire, soit à cause de la présence de cérumen dans le conduit auditif (bouchon). Elle peut être traitée par des médicaments ou une opération chirurgicale.
  • 2. La perte auditive neurosensorielle, permanente, elle est liée à un problème au niveau de l’oreille interne et est le fruit de plusieurs paramètres tels que l’âge, le bruit ou encore la génétique.
  • 3. La perte auditive mixte, elle relève de problèmes de transmission et de perception. L’endommagement touche à la fois l’oreille externe ou moyenne, et l’oreille interne. Les sons sont moins forts et plus difficiles à déceler.

Quels sont les degrés de perte auditive ?

Quels sont les degrés de perte auditive ?

Pour connaitre votre degré d’audition, vous pouvez soit consulter un professionnel, soit faire le test en ligne de Phonak test auditif, le fournisseur mondial d’aides auditives.

  • 1. La surdité légère, entre 20 et 30 décibels de perte auditive (à partir de 30 décibels de perte auditive on commence à demander à son interlocuteur de répéter)
  • 2. La surdité moyenne, entre 40 et 60 décibels de perte auditive. La surdité moyenne est considérée comme handicap.
  • 3. La surdité sévère, entre 70 et 90 décibels de perte auditive
  • 4. La surdité profonde, plus de 90 décibels de perte auditive. La personne n’est plus capable d’entendre quelqu’un parler.

Quels sont les symptômes ?

La perte auditive est vicieuse : elle se manifeste souvent de manière insidieuse en vous faisant penser que le problème est lié à autre chose comme par exemple le stress ou la fatigue, et elle s’installe progressivement et subtilement.

Autre problème : nous l’associons exclusivement à la difficulté à entendre des sons, alors que l’acouphène, la difficulté à entendre des consonnes sont des pistes à explorer.

Voilà ce qui doit vous alerter :

  • Vous n’arrivez plus à suivre une conversation lorsque vous êtes dans un environnement bruyant (nous ne parlons pas concert d’électro mais plutôt restaurant, réunion ou repas de famille),
  • Vous avez besoin de tourner la tête pour écouter de la bonne oreille,
  • Vous demandez de plus en plus souvent à ce que vos interlocuteurs répètent leurs propos (et ce n’est pas parce que vous êtes mentalement sur la plage de Rio),
  • Votre entourage baisse systématiquement le volume de la radio ou de la TV que vous avez vous-même réglé,
  • Les bruits gênants ne vous dérangent plus,
  • Vous souffrez d’un bourdonnement permanent dans vos oreilles et avez l’impression qu’elles sifflent (comme un petit moineau agité),
  • Vous percevez mieux les voix masculines que les voix féminines ou celles des enfants.

Ce qui doit vous alerter chez votre enfant…

Si déceler les signes de perte auditive chez l’adulte relève déjà d’une difficulté sans nom, la déceler chez les enfants est une toute autre histoire… surtout lorsqu’ils sont trop jeunes pour s’exprimer convenablement.

Voici ce qui est à surveiller :

  • Bébé (moins de 1 an) ne babille pas et ne réagit pas lorsque vous l’appelez,
  • Bébé (de 1 à 2 ans) ne dit aucun mot, ne communique qu’avec des gestes et ne prête pas attention à ce qui est en dehors de son champs visuel,
  • Bébé (de 2 à 3 ans) ne parle pas, ne dit aucun mot et a tendance à s’isoler ou à être agité,
  • Bébé (de plus de 3 ans) ne parle pas, ou parle de manière incompréhensible et souffre soit de troubles du comportement, soit de difficultés d’apprentissage à l’école.
Si vous avez le moindre doute, consultez un médecin ORL qui procèdera à une audiométrie afin de mesurer les symptômes auditifs, et pratiquera une IRM pour déterminer la cause de la surdité.

Si vous êtes enceinte, soyez rassurée : le test de dépistage néonatal de la surdité est proposé aux nouveaux-nés durant les premiers jours de sa vie.

Quelles sont les causes de la perte auditive ?

Quels sont les symptômes de la surdité ?

  • Une exposition prolongée au bruit,
  • Le vieillissement naturel,
  • Une infection de l’oreille mal traitée ou des otites à répétition,
  • Une prédisposition génétique : les surdités congénitales concernent 0,5 à 1,3 pour mille nouveau-nés,
  • Un traumatisme causé par la pression (plongée par exemple),
  • Un traumatisme crânien,
  • La maladie de Ménière (qui est à l’origine de vertiges intenses s’accompagnant de nausées et de vomissements importants),
  • Une malformation congénitale de l’oreille,
  • Une dégénérescence des osselets de l’oreille moyenne (otospongiose).

Peut-on retrouver son audition ?

Si votre perte d’audition est temporaire, et liée à une exposition à une forte densité sonore : oui. S’il s’agit d’une perte neurosensorielle : étant donné qu’elle est liée à la destruction des cellules ciliées qui nous permettent d’entendre, non (elles ne se régénèrent pas).

Les options de traitement qui s’offrent à vous dépendront du type de perte auditive, de son degré de gravité, des causes, de vos besoins ainsi que de votre budget.

Nous vous invitons à prendre rendez-vous auprès d’un audioprothésiste, qui sera le plus apte à vous proposer la meilleure des options.

Quelques conseils

Votre ouïe est un petit bijou à protéger, alors n’oubliez pas de :

  • Porter des bouchons d’oreilles ou casques anti-bruit quand cela est nécessaire,
  • Quand vous avez exposé vos oreilles au bruit, laissez-les se reposer quelques temps,
  • Limiter le temps d’utilisation d’oreillettes/écouteurs même si vous aimez être dans votre bulle,
  • Éteindre la télé quand vous ne la regardez pas (et pas seulement pour la consommation),
  • FAIRE TESTER VOTRE AUDITON REGULIEREMENT !

RDV sur Phonak test auditif en ligne pour faire un test gratuit !

signature manuelle Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

venenatis tristique ut mattis dolor pulvinar sem,