Home / Insolite / Poker en ligne, les tricheurs mettent les sites au tapis.
charles-bridge-in-prague-at-night

Poker en ligne, les tricheurs mettent les sites au tapis.

Huit ans après la légalisation du poker sur Internet, les opérateurs n’ont toujours pas trouvé de parade pour contrer la fraude qui gangrène les tables virtuelles. Afin de rafler la mise, les truqueurs multiplient les coups tordus high-tech. Décryptage dans cet article.

Quelques techniques qu’utilisent les tricheurs.

Contrairement à une légende tenace, entretenue surtout par les mauvais perdants, les opérateurs n’ont aucun intérêt à favoriser un joueur plutôt qu’un autre.

Leur logiciel de distribution des cartes, homologué par l’Arjel (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne), est régulièrement contrôlé, à l’aide de procédures standard, approuvées par des mathématiciens et des cryptologues.

Le jeu est bien généré de façon aléatoire. Ceci n’empêche pas les chafouins de multiplier les roublardises pour tromper leurs adversaires.

table-poker

Parmi les plus prisées, car simple à mettre en œuvre, les méthodes de collusion font intervenir plusieurs complices. Ceux-ci prennent l’avantage en échangeant des informations sur leurs cartes ou en élaborant diverses stratégies pour affaiblir leurs rivaux, qui n’y voient que du feu.

Les tricheurs, qui communiquent via Skype ou par téléphone, peuvent également exploiter cette technique pour blanchir de l’argent. Il suffit que l’un des deux joueurs mise tous ses jetons sur une main faible, au moment ou son comparse est le mieux placé pour remporter le pot, et le butin change de main. Dans le jargon, on appelle ça du chip dumping.

En solo, ça marche aussi grâce au multi-accounting. Cette fois, plutôt que de communiquer avec ses sbires, le filou ouvre plusieurs comptes qui multiplient d’autant de chances de gain.

Il dupe ainsi ses adversaires en leur faisant croire qu’ils opèrent contre des rivaux distincts, alors qu’il est seul à détenir les cartes. Tirer les ficelles de cinq comptes sur une table de cash game à six joueurs, par exemple, promet de plumer le sixième à coup sûr.

10 000 Euros de détourné sur un site du PMU.

10 000 Euros de détourné sur un site du PMU.

Certains l’ont vite compris. Un an à peine après la légalisation des jeux, un individu avait carrément créé 50 comptes sur le site de poker d’une filiale du PMU. En un clin d’œil, le lascar avait raflé un peu plus de 10 000 euros.

Les sites ont bien tenté de limiter cette pratique en exigeant une copie du passeport pour s’assurer que les comptes ne sont pas bidons et en repérant les adresses IP des joueurs. Mais beaucoup s’inscrivent en faisant appel à des complices, parmi leurs proches ou leurs amis. De plus quand ils jouent, ils masquent leurs adresses IP en ayant recours à des VPN.

Si vous souhaitez jouer à des jeux en ligne avec un maximum de sécurité, vous pouvez aller sur JackpotCity casino en ligne , vous pourrez découvrir les tables de blackjack et les roulettes en ligne.

attaque-ddos

Pour booster leurs profits les escrocs savent aussi se muer en hackers. En utilisant l’attaque par deni de service (DDOS) qui consiste à bombarder de requêtes l’ordinateur d’un adversaire afin de le déconnecter. Pour l’opérateur, cela ne signifie pas que la victime a quitté la partie.

Son avatar reste à la table de jeu et le croupier virtuel continue de lui distribuer des cartes. Mais le joueur visé est comme paralysé et sa connexion ne répond plus. S’il a misé de l’argent avant d’être neutralisé, son adversaire peut ainsi surenchérir sans crainte d’être suivi.

La cible voit alors sa mise s’envoler. Dans un tournoi, elle perd aussi régulièrement ses blindes, ces mises automatiques dont les montants augmentent à mesure que le temps passe.

Comment plumer un pigeon en 6 leçons.

Voici 6 techniques couramment utiliser par les tricheurs du web pour plumer un pigeon au poker virtuel.

  • Technique 1 : La collusion.

Vous vous installez à une table de cash game à six joueurs, en compagnie de deux ou trois complices. Vous partagez vos informations sur vos jeux respectifs et mettez la pression sur vos proies pour les faire cracher.

  • Technique 2: Le logiciel espion.

Vous mettez en ligne un logiciel capable de voir les cartes de tous les joueurs. En le téléchargeant, les flambeurs alléchés déclenchent un cheval de Troie sur leur ordinateur. Dès qu’ils se connectent à leur table, vous voyez leurs cartes. Vous les plumez.

casino-securité

  • Technique 3: Les multi-comptes.

Vous utilisez plusieurs comptes pour reproduire la méthode de collusion, mais en solo. Vos adversaires pensent avoir à faire à des concurrents distincts, mais vous êtes seul à avoir les cartes en main.

  • Technique 4 : Le bot.

Vous pouvez le rendre actif à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Ce logiciel se connecte et joue à votre place. Il est particulièrement performant dans les parties d’un contre un.

  • Technique 5: Le tracker.

Vous vous servez de ce programme pour scanner toutes les tables. Vous obtenez ainsi un profil très fin de vos adversaires avant même d’avoir joué la moindre main contre lui. Vous pouvez aussi repérer les proies faciles.

  • Technique 6 : l’attaque pirate.

Vous attendez que votre adversaire fasse tapis, puis vous déclenchez une attaque informatique par deni de service pour le déconnecter. Votre rival étant paralysé, il ne peut pas montrer ses cartes. Vous raflez la mise.

Le poker pour les nuls.

Voici quelques termes à connaître si vous souhaitez vous mettre au poker.

  • All-in: Action de miser d’un coup tous ses jetons, quand on a un super jeu en main ou qu’on veut le faire croire à ses adversaires. Si le bluff réussit, on rafle le pot.
  • Blinde: Mise obligatoire versée avant la distribution des cartes par les deux joueurs assis à gauche du donneur. Le premier s’acquitte de la petite blinde, le second de la grosse, qui vaut le double.
  • Cash Game : partie qui autorise les joueurs à miser autant d’argent qu’ils le veulent. On peut rejoindre ou quitter une table de cash game n’importe quand.
    Enchère : Mise faite par le gambler. On dit qu’il ouvre quand il est le premier à enchérir, qu’il suit lorsque sa mise égale celle du joueur précédent, qu’il relance quand il surenchérit.
  • Fish: Joueur de faible niveau, toujours prêt à enchérir, même si son jeu est mauvais.
  • Flop: Désigne les 3 cartes posées au centre de la table après le premier tour d’enchères et communes à tous les participants.
  • Pot: C’est l’argent au milieu de la table, qui représente la somme des blindes et des enchères effectuées durant le tour de jeu.
  • Rake: Commission prélevée sur chaque pot par le site de poker.

Voilà j’espère que cette petite présentation vous aura plu.

That’s All.

  

2 Potins

  1. Bonjour,

    pour l’instant oui, car il y a un problème avec la mise à jour du plugin qui consomme énormément de CPU sur mon hébergement.

    Cordialement

  2. Bonjour,
    Vos icônes de partages disparus, juste la phrase.
    Vous avez aimé cet article ! Partagez-le avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pulvinar ut tempus ipsum id sed tristique porta. ut odio dolor.
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Reddit
Partagez
Pocket
0 Partages
QuickTutoriel

GRATUIT
VOIR