Home / OS / Windows / Optimiser et Sécuriser votre Windows.

Optimiser et Sécuriser votre Windows.

Vous avez installé le dernier Windows 10 mais celui-ci ralenti votre PC. Dans ce tutoriel vous découvrirez quelques astuces pour optimiser Windows, mais aussi améliorer sa sécurité. Je vous présenterai aussi quelques astuces inédites pour les différentes versions de Windows pour faire joujou. N’oubliez pas de rajouter cet article dans vos favoris, car il sera mis à jour régulièrement (Les nouvelles astuces se trouvent au début de l’article).

Interdire l’écriture sur les clés USB.

Les clés USB sont pratiques pour transporter des données mais aussi pour les dérober discrètement. Peut-être souhaitez-vous empêcher les personnes qui utilisent votre PC de copier les données qu’il héberge sur leurs clés USB, tout en permettant la copie en sens inverse (de la clé USB vers le PC).

Pour y parvenir cliquer sur Démarrer → Exécuter → Regedit.

Déroulez successivement les clés :

HKey_Local_Machine → System → CurrentControlSet → Control → StorageDevicePolicies

(Si cette dernière n’existe pas, créez-la via le menu Edition → Nouveau → Clé puis renommez-la StorageDevicePolicies).

Interdire l'écriture sur les clés USB sur votre Windows depuis la base de registre

Ensuite Déroulez le Menu Edition → Nouveau → Valeur Dword 32 Bits et nommez la WriteProtect, puis double-cliquer dessus et attribuez-lui la valeur 1.

Interdire l'écriture sur les clés USB sur votre Windows grâce à la base de registre.

Fermez le registre (inutile de redémarrer le PC).

Désormais, vous pourrez copier des fichiers de la clé sur le PC, mais toute tentative de copie dans le sens inverse se soldera par un message d’erreur.

Interdire l'écriture sur les clés USB sur votre Windows grâce à la base de registre.

Pour rétablir l’autorisation de copie, attribuez la valeur 0 à la clé WriteProtect ou supprimez-la.

Désactiver une partie de la mémoire vive (RAM).

Il peut vous sembler paradoxal, de réduire temporairement la mémoire vive d’un PC. Cela peut être nécessaire dans certains cas, par exemple pour une personne qui teste un logiciel et veut savoir si il va fonctionner avec des ressources limités en mémoire vive.

Pour effectuer ce test vous devez avoir un compte Administrateur, ensuite cliquer sur Démarrer et dans le champs de recherche taper msconfig et appuyer sur Entrée.

utilitaire msconfig sous Windows 10

Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionner l’onglet Démarrer → bouton Options Avancées

Configuration du système Windows 10 avec l'utilitaire MSconfig

Cochez alors Mémoire maximale. La quantité de RAM installée s’affiche dans la zone de saisie.

Désactiver une partie de la mémoire vive RAM sous Windows 10 avec MSconfig

Taper la valeur de mémoire que vous voulez laisser.

Attention!!! Ne jamais mettre une valeur en dessous de 512 Mo car le système devient inutilisable et instable.

Ensuite cliquer sur 2 fois OK.

Désactiver une partie de la mémoire vive RAM sous Windows 10 avec MSconfig

Cliquer sur Redémarrer pour appliquer ces modifications.

Une fois le système relancé, ouvrez le Panneau de configuration →  Système et Sécurité → Système. Dans la ligne Mémoire installée (RAM), vous lisez maintenant  deux chiffres : la mémoire physique totale et celle actuellement disponible (pour notre exemple 1 Go et 800 Mo).

Voir la quantité de mémoire RAM installée sur Windows 10

Pour rendre à nouveau toute la mémoire disponible, refaites ces manipulations en saisissant la taille totale de RAM installée dans le champ de saisie.

Désactiver la défragmentation sur les disques SSD.

Par défaut Windows 10 ne désactive pas la défragmentation lorsqu’il y a un SSD. Voici comment désactiver cette fonction.

Désactiver la défragmentation sur les disques SSD.

Lancer l’explorateur Windows, puis faites un clic droit sur votre disque SSD.

Puis aller dans Outils -> Optimiser.

Désactiver la défragmentation sur les disques SSD

Cliquez sur Modifier les paramètres et décochez la case Exécution planifié puis cliquer sur OK pour valider.

Désactiver la défragmentation sur les disques SSD

Obtenir le Menu Démarrer classique de Windows 7 sous Windows 10.

Le passage vers Windows 10 a bouleversé quelques habitudes, notamment au niveau du Menu Démarrer. Si comme moi vous n’arriver pas à vous y faire, voici une petite astuce pour avoir le Menu Démarrer classique à la Windows 7 ou mieux encore pour les plus vieux à la Windows XP.

Au cas où vous ne le sauriez pas, le fameux menu démarrer classique n’est plus disponible sous Windows 10 et aucune astuce (même en modifiant la base de registre) ne permet de récupérer ce menu démarrer certes simple, mais ô combien efficace.

Bonne nouvelle tout de même car un programme nommé Classic Shell est venu exaucé nos prières. Il permet d’ailleurs non seulement de récupérer notre bon vieux menu démarrer mais il offre également d’autres fonctionnalités: il permet d’obtenir un Explorer classique, des barres d’outils et de statuts classiques et des fenêtres, elles-aussi classiques, lors du transfert de fichiers.

Malheureusement Ivo Beltchev a arrêté le développement du logiciel Classic Shell. Mais il a eu la bonne idée de partager le code sur la plateforme GitHub afin que son oeuvre puisse continuer à être mis à jour par la communauté. un fork a été créé avec le code source de Classic Shell. Maintenant ce logiciel s’appelle Open-Shell. Vous trouverez donc la dernière version ainsi que des information à cet endroit : Open-Shell-Menu

Modifier le menu de démarrage de Windows 10 avec Open-Shell

L’installation du logiciel ne pose pas de problème il suffit de suivre les instructions à l’écran.

Changer le style du menu démarrer de Windows 10 avec Open-Shell.

Choisissez le style de votre menu et cliquer sur OK. Vous pourrez facilement changer de style de menu en fonction de votre humeur en revenant dans les options du logiciel.

Changer le style du menu démarrer de Windows 10 avec Open-Shell.

Voici le résultat avec le menu Classic Style. Vous pouvez modifier de nombreuses options et même sauvegarder votre menu modifié dans un fichier .xml. Pratique si vous devez changer de PC.

Récupérer facilement le chemin d’accès d’un fichier sous Windows.

Un fichier est perdu dans les méandres de l’arborescence de votre disque dur et vous avez besoin de récupérer son chemin d’accès complet (unité de disque + noms des dossiers + nom du fichier) pour le coller dans un texte.

Rien de plus simple : maintenez la touche Maj, faites un clic droit sur l’icône de ce fichier et choisissez Copier en tant que chemin d’accès.

Basculez vers votre texte et faites un Ctrl + V pour coller le contenu du Presse-papiers.

Image du clic droit sur un icône en appuyant sur la touche Majuscule.

Récupérer facilement le chemin d’accès d’un fichier sous Windows

Voici le résultat du copier-coller (exemple)

Récupérer facilement le chemin d’accès d’un fichier sous Windows

Vous pouvez ensuite coller directement le chemin du logiciel dans un document.

Déterminer la date d’installation d’un logiciel sous Windows.

Il est parfois utile de savoir à quelle date un logiciel a été installé sur le PC, par exemple si vous cherchez à établir un historique des programmes utilisés sur votre ordinateur.

Pour cela il ne suffit pas toujours de regarder la date de création du dossier d’installation de ce logiciel. En effet, les logiciels installés ne se logent pas toujours dans le dossier Program Files. Certains sont placés dans d’autres dossiers, voire directement dans les dossiers Windows ou System.

Voici comment procéder pour trouver la date d’installation d’un logiciel :

Ouvrer le registre de Windows en lançant le programme Regedit.

Dans le volet de gauche, ouvrez successivement les clés :

HKEY_LOCAL_MACHINE → Software → Microsoft → Windows → CurrentVersion → Uninstall

Une fois cette dernière clé ouverte, vous voyez un certain nombre de lignes, chacune correspondant à un programme installé. Ces lignes portent des noms sibyllins mais pour retrouver votre logiciel, il vous suffit de les faire défiles une par une et de regarder, dans le volet de droite, le contenu du champ DisplayName, jusqu’à parvenir au logiciel recherché.

Déterminer la date d’installation d’un logiciel sous Windows.

La date d’installation figure (généralement) en dessous du nom, dans le champ InstallDate, sous forme AAAAMMJJ (par exemple ici 20190103 pour le 03 janvier 2019. Autre avantage de cette méthode : vous obtenez en prime le numéro exact de version du logiciel installé grâce au champ DisplayVersion.

Si vous souhaitez connaitre la date d’installation de Windows sur votre PC, vous pouvez utiliser cette commande en CLI :

#systeminfo | find /I "date d'installation"

Déterminer la date d'installation de Windows sur son portable avec la commande systeminfo en CLI

Afficher l’uptime d’une machine sous Windows.

Sous Windows la commande uptime qui permet de connaitre depuis combien de temps un PC ou un serveur est allumé n’existe pas. Mais vous pouvez obtenir la date et l’heure du dernier redémarrage en une seule ligne de commande.

Lancez l’invite de commande : cliquez sur Démarrer puis, sur Exécuter et entrez cmd .

Entrez la commande suivante (si votre Windows est installé en français) :

net statistics server | find "depuis"

Si votre Windows est en anglais, entrez la commande :

net statistics server | find "since"

Dans l’exemple ci-dessous, mon Windows virtuel tourne depuis le 07/01/2019 18h38.

Afficher l’uptime d’une machine sous Windows en ligne de commande.

Astuce!!! Pour obtenir le “|”, il faut utiliser la combinaison de touche ALT GR + 6 (de la rangée du haut)

Accélérer la fermeture de Windows.

Voici la procédure pour accélérer la fermeture de Windows  et gagner ainsi quelques secondes.

Attention!!! A partir de maintenant, toute donnée non enregistrée sera véritablement perdue à la fermeture de Windows. Prenez donc le soin d’enregistrer vos documents et de fermer vos programmes avant de fermer Windows.

Lancer Regedit, puis aller jusqu’à la clé :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control

Accélérer la fermeture de Windows grâce à regedit

Dans le volet de droite de l’éditeur du Registre, localisez la clé WaitToKillServiceTimeout. Cette clé correspond au temps d’attente, exprimé en millisecondes, avant la fermeture des différents services en cours d’utilisation. Sa valeur par défaut est à 5000. Vous pouvez la passer à 1000 en effectuant un double clic dessus.

Accélérer la fermeture de Windows grâce à regedit

Puis, nous allons faire pareil pour la valeur HungAppTimeOut. Cette dernière valeur correspond au temps d’attente (exprimé en millisecondes) avant la fermeture des applications qui sont encore ouvertes au moment de l’extinction de votre ordinateur.

Si cette clé n’existe pas, vous devez la créer. Faites un clic droit dans un espace vide du volet de droite, puis dans le menu contextuel choisissez Nouveau > Clé > Valeur Chaîne. Enfin nommez cette nouvelle clé : WaitToKillAppTimeout et donnez lui la valeur de 1000.

Fermez l’Éditeur du Registre et redémarrez votre ordinateur.

Démarrer une session automatiquement sous Windows.

Si une seule session est créée sous Windows, taper systématiquement son mot de passe pour démarrer sa session est une étape sécuritaire supplémentaire mais qui devient vite lassante.

Il est possible toutefois de démarrer sa session automatiquement, sans passer par l’étape du mot de passe, si l’utilisateur est le seul à utiliser le PC . La session reste sécurisée par la présence du mot de passe

Dans Démarrer, cliquer sur Executer et taper netplwiz

Démarrer une session automatiquement sous Windows avec l'utilitaire netplwiz

Valider par Entrée. La fenêtre des Comptes Utilisateurs s’ouvreDémarrer une session automatiquement sous Windows avec l'utilitaire netplwiz

Décocher la case Les utilisateurs doivent entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe pour utiliser cet ordinateur puis cliquer sur Appliquer

Sur la fenêtre Ouvrir une session automatiquement, renseigner et confirmer le mot de passe, puis cliquer sur OK.

Démarrer une session automatiquement sous Windows avec l'utilitaire netplwiz

Désormais, la session démarrera automatiquement, sans que le mot de passe ne soit demandé.

Si vous souhaitez sécuriser de nouveau l’accès à votre ordinateur, il suffit juste de cocher la case Les utilisateurs doivent entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe pour utiliser cet ordinateur.

Débrancher un périphérique USB rapidement et en toute sécurité.

Avant de débrancher votre clé USB, vous devez être certains que l’écriture de toutes les données que vous avez copiées dessus est bien terminée. Pour retirer en toute sécurité votre clé USB, vous pouvez ajouter un raccourci sur votre Bureau qui vous permettra de terminer proprement tous les transferts avec la clé.

  • Cliquez avec le bouton droit de la souris sur un espace vide du Bureau.
  • Choisissez la commande Nouveau, Raccourci du menu qui apparaît.

Débrancher un périphérique USB rapidement et en toute sécurité.

Dans la zone Entrer l’emplacement de l’élément, saisissez la commande suivante :

Rundll32 shell32.dll,Control_RunDLL HotPlug.dll

Créer un raccourci sur le bureau pour déconnecter un périphérique USB

Cliquez sur le bouton Appliquer

Donnez un nom au raccourci, Déconnecter USB par exemple puis cliquez sur le bouton OK.

Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le raccourci nouvellement créé et cliquez sur Propriétés.

Cliquez sur le bouton Changer d’icône. Choisissez une nouvelle icône pour illustrer ce raccourci puis cliquez deux fois sur le bouton OK.

Avant de débrancher votre clé USB, double cliquez sur le raccourci Déconnecter USB qui se trouve sur le Bureau. Sélectionnez votre clé USB dans la fenêtre qui apparaît puis cliquez sur le bouton Arrêter.

déconnecter en toute sécurité un périphérique USB en cliquant sur un icône sur le bureau

Arrêter un périphérique USB en toute sécurité

Vous pouvez alors retirer votre clé USB en toute sécurité pour vos données.

That’s All.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ipsum in elit. sed massa nunc dapibus
16 Partages
Partagez5
Tweetez8
Enregistrer2
Partagez
Partagez1