Application web : comment la faire développer ?

Pour poursuivre leur développement et s’inscrire dans les nouvelles habitudes mobiles des utilisateurs, les entreprises ont plus que jamais besoin de proposer une application web. Le surf sur internet ne se contente en effet plus de l’ordinateur, avec près de 5,19 milliards d’utilisateurs de mobiles dans le monde, soit 67% de la population totale ! 75% des Français sont désormais équipés d’un smartphone avec une nette préférence pour l’OS Android, suivie d’IOS et de Windows Phone : cela donne une idée du potentiel de développement pour une entreprise. Que le but soit de promouvoir son activité ou de réaliser plus de transactions, le support mobile s’impose comme une nécessité en 2021, un constat qui a bien démontré son importance avec la crise économique engendrée par la Covid-19.

Quels types d’applications web peut-on faire développer ?

À la différence d’une application native, l’application web ne demande aucun téléchargement à l’utilisateur : il suffit d’utiliser un navigateur web pour y accéder et utiliser ses fonctionnalités. Comme il s’agit de pages web optimisées pour le mobile, elles sont référencées sur Google (pas dans les « stores » des smartphones) et ne demandent qu’un développement unique en HTML5 généralement.

Application statique

L’application web statique est un peu l’équivalent mobile de la landing page. Elle affiche quelques informations et supporte des animations ou encore des vidéos. On peut s’en servir pour présenter les services de l’entreprise, pour créer un portfolio de travaux réalisés ou encore pour diffuser les résultats d’une étude par exemple.

Ce type d’application web est assez rigide et se présente sous la forme d’un produit « prêt à l’emploi », dans le sens où la modifier ou ajouter du contenu après son déploiement sera compliqué pour l’entreprise qui l’a commandée. Il faudra en effet s’adresser à la société qui l’a développée, ou à l’équipe interne qui l’a conçue pour « mettre les mains dans le cambouis ».

Cependant, ce type d’app n’est pas fait pour évoluer, d’où l’importance de bien réfléchir à la conception de son application en amont et ne pas uniquement se baser sur le temps de développement, l’accessibilité technologique ou le coût.

Application web dynamique

Contrairement à l’application statique, le développement d’une application web dynamique requiert plus de compétences techniques, c’est pourquoi elle doit être conçue par une équipe spécialisée. Ce type d’appli web contient en effet un panneau d’administration et des bases de données qui permettent à l’administrateur ou à l’utilisateur (selon les permissions) d’ajouter du contenu à son gré.

Si la « coquille » de l’application en elle-même ne va pas spécifiquement changer, il est possible de mettre à jour le contenu et de publier de nouveaux éléments sans disposer des compétences d’un développeur web. C’est comme publier de nouveaux billets sur un blog par exemple, via ce qu’on appelle un CMS, pour « manager de contenus » à l’image de WordPress ou de Joomla.

Application e-commerce

Pour les boutiques, le développement d’une application web sera plus complexe, proche du développement d’un m-commerce. Ce type d’app doit en effet inclure un panier, un mode de paiement sécurisé ainsi qu’un panneau de gestion qui permettra à l’administrateur de gérer son catalogue produit.

En général, l’application web e-commerce sera clairement orientée pour un appareil mobile en particulier, et sera gérée comme une application native à l’exemple d’Amazon. Plus complexe et demandant des compétences multiples, l’application e-commerce ne souffre pas d’approximation dans son développement : une faille de sécurité pourrait en effet mettre en danger les données bancaires des utilisateurs ainsi que celles de l’entreprise !

Portail web

C’est plus une « page de centralisation » qui permet aux utilisateurs d’accéder facilement à de nombreuses autres apps ou fonctionnalités.

On s’en sert en entreprise pour rassembler en un même point toutes les applications ou outils web utilisés par les salariés, notamment dans le cadre du travail à distance. Elle peut contenir des modules de messagerie instantanée, un moteur de recherche, une section accessible uniquement sur login/mot de passe, etc. Un exemple ? Tout le monde connaît les outils Google : Google Docs, Gmail, GDrive, YouTube, Google Agenda, etc. : leur version web app est quasiment identique à leur version native.

Faut-il forcément faire développer une app web en externe ?

Qu’il s’agisse d’une web app pour le e-commerce ou d’une simple application web statique, il reste qu’il s’agit de développement web et non d’une application mobile native. Elle peut lui ressembler en tout point, mais sa conception technique sera bien différente. Notez par exemple que certaines applications web sont aussi conçues pour être accessibles via ordinateur, comme WhatsApp ou encore Telegram.

Le coût d’une application web ne sera donc pas systématiquement inférieur à celui d’une application native, en fonction du but que vous poursuivez. Il est particulièrement important de bien réfléchir à son projet d’app en amont avec ses équipes afin d’être sûr de se diriger dès le départ vers la bonne solution de développement : une fois lancée, faire machine arrière sera coûteux et compliqué. C’est là que le dialogue avec une agence de professionnels en développement web a toute son importance.

Référencement SEO ou ASO ?

L’application web apparaît dans les résultats de recherche de Google, au contraire d’une application native qui se positionne dans les stores des smartphones (on parle dans ce cas de référencement ASO, pour App Store Optimization).

Le développement de l’app doit donc être propre, sécurisé et répondant aux critères de qualité de Google : c’est le seul moyen pour que la page web soit bien visible. Si votre but est le e-commerce ou de faire connaître les services de votre entreprise, la visibilité sur Google doit donc être votre priorité.

Faire développer une application web par une agence web est la meilleure solution pour vous assurer un résultat optimisé : corriger les erreurs de conception d’une app après sa création ou son déploiement sera en effet très chronophage et onéreux, en plus de vous coûter le temps pendant lequel l’application ne remplira pas son rôle de conversion. Face à la dynamique de la concurrence, c’est un manque à gagner sur de nombreux plans qui peut être fatal.

Un contenu évolutif ou statique ?

C’est la base du projet d’application web : allez-vous avoir besoin de faire évoluer votre app par la suite, d’ajouter du contenu sur une base régulière, ou n’avez-vous besoin que d’une vitrine ? Tout le développement du projet, la technologie employée ainsi que son ergonomie va en effet découler de la gestion du contenu de l’application.

Si vous disposez de ressources en interne, assurez-vous qu’elles soient suffisamment larges pour ne pas vous contraindre à adopter une solution technologique qui ne vous convient qu’à moitié. Faire un choix de technologie par défaut, c’est se contraindre, et potentiellement se mettre tout seul des bâtons dans les roues pour l’avenir.

Souvenez-vous : corriger une application après coup coûte très cher, alors qu’il sera beaucoup plus rentable de prendre le temps de poser tout le projet à plat autour d’une table de réunion. Si vous ne voulez pas buter l’année suivante sur un obstacle tout simple sanctionné par un laconique « on ne peut pas ajouter ce contenu parce que ça n’a pas été prévu à l’origine, il faut tout refaire de zéro », demandez conseil à des professionnels du web et listez bien tous vos besoins en anticipant le futur.

Peut-on créer une application sans développeur ?

Oui… et non ! Il existe des applications (!) qui permettent de créer sa propre application web, avec la promesse de ne pas avoir besoin de compétences en développement web.

C’est ce qu’on appelle une Progressive web app, un service payant qui vous permet de combiner des modules préexistants dans une application pour créer une combinaison qui vous convient. Vous remarquerez qu’avec ce type d’outil, le sur-mesure n’est pas possible : la création de modules exige en effet… des compétences de développeur.

Problème, un développeur web expérimenté est un profil très recherché, donc rare et cher. Si vous avez un besoin particulier ou que vous souhaitez développer une application métier, cette solution risque de ne pas convenir. De même, si vous cherchez à vous démarquer de la concurrence en proposant des fonctionnalités inédites ou ludiques à vos utilisateurs, ce n’est pas la bonne solution.

En revanche, l’application qui permet de créer des applications peut trouver son utilité si vous cherchez à tester le public ou si vous avez besoin de simples pages de présentation. Attention toutefois à bien choisir votre builder : tous ne sont pas forcément fiables et des bugs peuvent facilement apparaître. De plus, niveau SEO, l’application ne sera pas nécessairement bien optimisée et donc, pas forcément bien référencée sur les moteurs de recherche. À réserver aux petits projets !

signature manuelle Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sit sed fringilla nunc efficitur. suscipit Lorem porta. luctus odio Phasellus venenatis