Home / Multimédia / [MAJ] P2P : Les différents formats vidéos.

[MAJ] P2P : Les différents formats vidéos.

Afin de vous rendre la vie plus facile et d’éviter les mauvaises surprises, voici un petit lexique des termes utilisés pour qualifier les formats vidéos disponibles sur les réseaux P2P et autres boards (Dernière mise à jour le 14/07/2014).

P2P_formats_1

Les types d’encodages :

WEBRIP :
Rip numérique qui est capturé à partir d’un flux sur le net, généralement provenant d’une offre VOD, ou d’un PODCAST. La qualité de ces releases est très diverse, pouvant aller du médiocre à de l’HD, tout dépend de la qualité du flux original.

CAM :
Un CAM est un rip au cinéma habituellement fait avec une caméra vidéo digitale. Un mini trépied est parfois employé, mais la majorité du temps ce n’est pas possible, donc la caméra est secouée. Le son est pris à l’aide du microphone de la caméra vidéo donc il arrive souvent que vous puissiez entendre des gens tousser ou rire. La qualité du son et de la vidéo sont généralement assez pauvres, mais parfois nous sommes chanceux… Plus le cinéma sera vide plus le son sera clair.

TS (TeleSync) :
Enregistrement réalisé dans une salle de cinéma à l’aide d’un caméscope.
Dans ce cas, le son est de meilleure qualité, généralement enregistré depuis une prise casque pour malentendants. Parfois, un trépied est utilisé.

TC (TeleCine):
Une machine de telecine copie le film de bobines numériquement (il est aussi possible d’utiliser un graveur dvd, un mini-dv recorder, etc.). Le son et la vidéo devraient être très bons, mais en raison de l’équipement impliqué qui est très coûteux ils sont assez rares. D’une façon générale, le film aura les bonnes dimensions, bien que des telecines en 4:3 (plein écran) aient existés. Le telecine ne devrait pas être confondu avec TimeCode, qui est un compteur de temps évident sur l’écran durant tout le film.

Screener :
Une cassette VHS pre (avant sortie officielle) est envoyée aux magasins de location, aux journalistes et divers autres endroits pour l’usage promotionnel. Un screener est fait à partir d’une cassette VHS et est habituellement en 4:3 (plein écran) bien que des widescreen aient déjà été faits par le passé. En général, la qualité est la même qu’un VCD commercial, mais selon l’équipement utilisé, la qualité peut être excellente si il est fait à partir d’un maître comme d’une qualité affreuse si il est fait avec un mauvais équipement de capture audio/vidéo et à partir d’une vieille copie. La majorité des screener sont tranférés en VCD mais parfois ils sont fait en SVCD.

Workprint :
Version de travail d’un film. La qualité est très variable (de CAM à DVDSCR) et certaines scènes peuvent manquer.
Assez rare.

DVDSCR (DVD Screener):
Encodage réalisé à partir d’un DVD promotionnel.
L’image est de bonne qualité, proche du DVDRIP sur les DVDSCR récents. Cependant, un message d’avertissement (Ne pas copier, Copyright …) ou un compteur peuvent être incrustés dans la vidéo.
La qualité du son est variable, de très moyenne à très bonne. Comme les DVD promo n’existent qu’en anglais (pour les films tournés en anglais, évidemment), la bande son française provient d’une autre source, CAM ou TS en général.

DVDR5 (R3) :
DVDSCR dont l’encodage a été réalisé à partir d’un DVD zone 5 (Russie) ou zone 3 (Asie).Mêmes remarques que pour le DVDSCR.

PROPER :
C’est un screener retravaillé au niveau du son et de l’image donc de meilleure qualité.

REPACK :
Retravaillé, similaire à PROPER.

DVDRIP :
Encodage réalisé à partir d’un DVD du commerce. La qualité est proche de celle d’un DVD, c’est le meilleur rapport qualité/taille. Ce sont ces releases qui sont communément appelées « divx ». C’est la qualité par défaut, elle représente environ 90% des releases disponibles.

DIVX HQ :
C’est comme un DVDRIP mais de qualité supérieure.

DVDR :
Rip intégral ou non des fichiers contenus sur un DVD du commerce (sans bonus avec des langues supprimées…) . Les fichiers ne sont pas encodés en DVDRIP, c’est la qualité DVD. Taille de 4,5Go pour les DVD simple couche à 9Go pour les DVD double couche.

TVRIP :
Encodage réalisé à partir de l’enregistrement d’un programme diffusé à la télévision. De plus en plus rare aux Etats-Unis (supplanté par le HDTVRIP), c’est la qualité des séries et documentaires enregistrés depuis les chaînes françaises.

HDTVRIP :
Encodage réalisé à partir d’une émission télévisée diffusée en HD.
On trouve généralement deux versions d’un HDTVRIP : une version 720p et une version réencodée de taille plus faible (350Mo pour un épisode de 40 minutes).
Toujours en 16/9, le HDTVRIP est de meilleure qualité que le TVRIP. 95% des séries US sont disponibles en HDTVRIP.

720p :
Vidéo haute définition ripée et encodée depuis un Blu-Ray ou un HD-DVD. L’encodage est fait en « HD Ready », c’est-à-dire avec une résolution de 1280×720. On trouve également dans cette qualité des HDTVRIP de séries US.
En 720p, un film pèse généralement 4,5Go, un épisode de 40 minutes 1,1Go.
Généralement, le son est en 5.1.
Ces vidéos ne sont pas des .avi mais des .mkv. Facilement lisibles sur PC, elles le sont très rarement sur platine de salon.

1080p :
Vidéo haute définition ripée et encodée depuis un BR ou un HD-DVD. L’encodage est fait en « Full HD », c’est-à-dire avec une résolution de 1920×1080. C’est la meilleure qualité d’image (et de son, généralement du 5.1) disponible aujourd’hui.
En 1080p, un film pèse généralement 10Go.
Ces vidéos ne sont pas des .avi mais des .mkv. Facilement lisibles sur PC, elles le sont très rarement sur platine de salon.

BivX :
DivX incluant 2 bandes son que l’on peut choisir indépendamment l’une de l’autre, un peu à la manière d’un DVD. Généralement couplés avec des sous-titres ces versions tiennent le plus souvent sur 2CD minimum (afin de maintenir une qualité video acceptable, compte tenu du double de place nécessaire à l’encodage du son sur chaque CD).

STV :
Straight To Video, à l’origine diffusion directe en vhs et/ou maintenant dvd, sans passer au cinéma ni à la télévision.

SATrip :
rip à partir du satellite (TPS, NOOS…)

VynilRip ou LPrip :
rip à partir d’un 33/45/78 tours

LDCap ou LDRip :
rip à partir d’un LaserDisc (VideoDisc), Cap signifiant Capture

PPVRIP :
Pay Per View. Même qualité qu’un DVDSCR.

P2P_formats_3

Les formats vidéos :

XviD :
Format concurrent du DivX, lui aussi basé sur le MPEG-4

RV9 :
format RealVideo 9, de RealNetworks.

VCD :
Format VideoCD (lisible sur les platines de salon). Il s’agit d’un format video basé sur le MPEG-1 avec un bitrate constant de 1150kbps et une résolution de 352*240 (NTSC) ou 352*288 (PAL).

SVCD :
Format Super VideoCD. Il s’agit d’un format video basé sur le MPEG-2 (comme le DVD), avec un bitrate variable pouvant atteindre 2500kbps.

DVD-R ou DVDr :
Format MPEG-2 compatible « DVD » : 4.3 Go de données sur un disque. Les images SVCD doivent être converties pour pouvoir être gravées au format DVD-R. Les copies « sans perte » DVD->DVD-R sont possibles, mais il faut souvent supprimer certaines pistes son/bonus/extras pour que cela tienne dans les 4.3 Go.

P2P_formats_2

Les sous-titres :

VO :
Version Originale

VOST :
Version Originale Sous-Titrée (dans la même langue que l’audio)

VOSTA :
Version Originale Sous-Titrée en Anglais (le plus souvent pour les films asiatiques)

VOSTFR :
Version Originale Sous-Titrée en Français

VFQ :
Version Francophone de Quebec.

VFI :
Version Francophone Internationale, on considère que c’est VFF.

VFSTFR:
Version Française sous-titrée en Français.

L’audio :

Son LD :
Line Dubbed (son direct), qualité (variable) audio proche d’un DVDRiP.

Son MD :
Micro Dubbed, c’est un son qui a été prit à l’aide d’un micro dans une salle de cinéma, un son MD peut être excellent ou très mauvais.

AC3 :
(Audio Compression Level 3) Format son dit Dolby Digital (5.1 canaux ou 2 canaux, cela dépend)

OGG :
Format OGGVorbis, un concurrent du MP3.

CBR :
Constant BitRate

VBR :
Variable BitRate : meilleur que le CBR à taux moyen équivalent mais difficilement re synchronisable en cas de défaut.

LAME :
Là c’est le nom de l’encodeur MP3 : il s’agit de l’encodeur le plus utilisé et considéré comme meilleur, voila pourquoi certains prennent la peine de le stipuler.

Autres termes à connaitre :

SUBFORCED :
Les sous-titres en français sont inscrustés dans la vidéo pour les passages en langue étrangère.

PROPER :
Tag indiquant qu’il y a une amélioration par rapport а une version précédente d’une autre team.

REPACK :
Retravaillé, similaire а PROPER sauf que dans ce cas, la team répare ses propres erreurs.

STV :
Straight To Video, diffusion directe en DVD, sans passer au cinéma.

LiMiTED :
Un film LiMiTED signifie qu’il est sorti dans un nombre restreint de cinémas (souvent moins de 250 cinémas).

iNTERNAL :
Ce tag indique que la release a été faite uniquement pour un petit groupe de personnes. Elle ne devrait pas se retrouver sur les réseaux P2P.

UNRATED :
Ce terme signifie que le film n’est pas censuré. Les passages « UNRATED » sont généralement en Anglais et des sous-titres en Français sont disponibles.

That’s All.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eget velit, ut consequat. eleifend porta. commodo mattis Donec