Home / Linux / Tester un site web avec la commande HTTPING.

Tester un site web avec la commande HTTPING.

Httping permet de tester un site web. Il récupère les en-têtes http (header) et renvoi des statistiques sur son temps de réponse. Grâce à ses nombreuses options, vous pouvez affiner votre test. Petit plus intéressant, vous pouvez avoir un graphique en mode console.

Comme la plupart d’entre vous j’utilise les commandes ping et traceroute pour effectuer un diagnostic de connectivité. Ces deux utilitaires reposent sur le protocole ICMP. Pourtant nous nous trouvons souvent bloqué à cause d’un firewall ou d’un hôte (routeur) qui ne laisse pas passer ce flux. C’est là qu’intervient la commande HTTPING.

 

httping_1

Elle fonctionne sur tous les systèmes Unix comme Linux et la famille BSD. C’est un excellent outils pour mesurer le débit d’un serveur http ainsi que ça latence, voir le temps de chargement d’une page (technique du GET).

C’est un outil qui s’utilise en ligne de commande et que vous pouvez utiliser à partir de plusieurs serveurs en SSH. Malheureusement il n’est pas installé en standard dans les versions Linux.

Pour ce tutoriel nous utiliserons une CentOS en version V6.3.

  • Procédons maintenant à son installation.

L’utilitaire httping est disponible dans les dépôts RPM Forge (Il suffit de suivre ce guide pour l’installation).

Ensuite taper cette commande dans la console :

# yum --enablerepo=rpmforge install httping

httping_2

Saisissez Y pour installer les paquets.

Maintenant si vous taper la commande httping vous aurez ceci :

#httping

httping_3

Vous êtes maintenant prêt à utiliser httping. Pour voir la liste de toutes les options, taper la commande suivantes :

#httping –help

Voici les options les plus utilisées :

  • -g <url> : indiquer l’URL à pinger
  • -p <port> : indiquer le port du site à tester (par défaut 80)
  • -l <url> : indique à l’utilitaire d’utiliser le SSL (https)
  • -c : indique le nombre maximum de ping a effectuer
  • s : affiche le status code de la requête (200, 404, …)
  • -Z : ne pas utiliser de cache

 

  • Voici maintenant quelques commandes de diagnostique.

Test d’un serveur web avec affichage du code status :

# httping -s emailpoubelle.quick-tutoriel.com

httping_4

  • 1: Délai de réponse du site web
  • 2: retour du status code de la requête. (200: OK, 403: FORBIDDEN, 404: NOT FOUND, …)

Test d’un serveur web avec affichage du code status, sans utiliser de cache :

# httping -s -Z https://quick-tutoriel.com

httping_5

Maintenant un peu de couleur ainsi que des valeurs de warning en jaune et critique en rouge :

#httping -g quick-tutoriel.com -S -Y -Z -s --offset-yellow 550 --offset-red 600

httping_6

Avec cette ligne de commande vous verrez tout de suite les délais critiques qui s’affichent en rouge.

Enfin si vous voulez un peu de graphique en console, pour surveiller la rapidité de votre site web, saisissez cette commande :

# httping -K -g https://quick-tutoriel.com

httping_7

  • 1: Vous avez dans cette fenêtre, le détail des étapes et le temps en millisecondes pour se connecter à un site web c’est à dire, la résolution du nom, la connexion, l’envoi d’une requête et la récupération de la réponse (uniquement pour la partie HEAD de la page).
  • 2: Vous avez dans cette fenêtre le contenu de l’entête HTTP du site web.
  • 3: Les délais de réponse (globaux) du site web pour toutes les étapes citées ci-dessus.

Voici un outil pratique à avoir sur votre poste Linux pour effectuer un diagnostic rapide d’un site web, si le ping est interdit.

Source: http://www.vanheusden.com/httping/

That’s All.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suscipit Aenean adipiscing accumsan ut leo Nullam