Mettre en place une solution de sauvegarde de ses données.

L’informatique est un ingrédient indispensable dans la réussite de votre entreprise, mais aussi une ressource sensible à protéger. L’accès continu aux données doit être assuré pour ne pas impacter le travail des collaborateurs quotidiennement, et même la pérennité de la société. Malheureusement, il y a de nombreux exemples de pertes de données dans le monde des affaires. Dans ce contexte, mettre en place une solution de sauvegarde de ses données constitue une brique essentielle en entreprise afin de permettre une bonne disponibilité du système d’information.

La sauvegarde informatique, c’est quoi ?

La sauvegarde informatique, c’est quoi ?

Également appelée backup informatique, cette sauvegarde est une action qui vise à préserver des données détenues dans le système d’information de votre entreprise. Ainsi, ces données sont mises en sécurité, hors des serveurs de l’infrastructure informatique de votre société.

Concrètement, la copie de toutes vos données est effectuée et conservée en dehors de votre parc informatique. Cette sauvegarde peut être gardée soit dans vos locaux, soit à l’extérieur de la société en mode cloud pour une sécurité optimale.

Pourquoi le backup informatique est-il capital ?

De toute évidence, le backup informatique doit être l’élément central de la stratégie numérique de votre entreprise. Le directeur des systèmes d’information ou un autre dirigeant doit pouvoir protéger les données professionnelles de sa société face aux risques potentiels :

  • les dégradations ou vols sur les postes de travail ;
  • les sinistres (incendies, dégâts des eaux, tempêtes) ;
  • les erreurs humaines comme la suppression d’un fichier par un salarié ;
  • les cyber-attaques informatiques qui proviennent de concurrents ou de pirates ;
  • les failles techniques relatives à un matériel obsolète.

Les conséquences en cas de perte de données informatiques

Les conséquences en cas de perte de données informatiques

Les données informatiques ont pas une importance capitale dans les sociétés. Leur perte peut avoir de nombreuses conséquences dramatiques qui vont jusqu’à la faillite. Sans aller jusqu’à cet extrême, une perte de données informatiques peut représenter :

  • un risque de chantage ;
  • une diminution de la productivité des équipes qui n’arrivent plus à avoir accès à l’information ;
  • une fuite de données informatiques confidentielles liées aux clients ;
  • une perte de données stratégiques essentielles pour le pilotage de la société.

En déployant une solution de backup informatique sein de l’entreprise, vous garantissez une haute disponibilité de votre système d’information et vous vous donnez la possibilité de reprendre en un temps record l’activité après un incident, grâce à une restauration et/ou une duplication de vos données professionnelles.

La procédure de sauvegarde à adopter

Selon vos besoins, vous pouvez définir la procédure de sauvegarde fiable la mieux adaptée à votre configuration et à votre activité. Nous distinguons divers types de sauvegarde informatique.

Avec une sauvegarde complète ou un backup complet, vous sauvegardez chaque fichier à la date du jour, et ne prenez pas en compte une seconde les sauvegardes antérieures.

Principe de la sauvegarde incrémentale

Il va falloir réaliser une sauvegarde complète le lundi. Ensuite, l’incrémentielle du mardi va se baser sur la précédente qui sera cette fois la complète en sauvegardant uniquement les nouveaux fichiers créés ou modifiés entre-temps. Mercredi, l’incrémentielle va se baser sur la précédente qui sera cette fois le mardi en sauvegardant uniquement les nouveaux fichiers créés ou modifiés entre-temps. Et ainsi de suite jusqu’à la prochaine sauvegarde complète.

Une sauvegarde incrémentale, se base sur la sauvegarde précédente pour ne prendre que les fichiers nouveaux et/ou modifiés. L’incrémentielle nécessite moins d’espace de stockage, mais demande un temps de restauration plus long.

Principe d'une sauvegarde incrémentale

Le lundi, on démarre avec une sauvegarde complète. Et c’est à partir de cette sauvegarde que les différentielles se baseront chaque jour. Mardi la différentielle va sauvegarder uniquement les nouveaux fichiers créés ou modifiés entre-temps d’après la complète. Soit n. Mercredi la différentielle va sauvegarder uniquement les nouveaux fichiers créés ou modifiés entre-temps d’après la complète. Soit n+1. Et ainsi de suite jusqu’à la prochaine sauvegarde complète.

On constate que la sauvegarde du jeudi contient en plus les données du mardi et du mercredi. Étant donné que les différentielles se basent sur la complète et non pas les précédentes, elles ajoutent tous les fichiers ajoutés ou modifiés depuis le lundi.

Une sauvegarde différentielle, se base sur sa dernière sauvegarde complète. La différentielle nécessite plus d’espace de stockage, mais demande un temps de restauration plus court.

That’s All.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

odio felis dapibus vulputate, adipiscing commodo quis, ut commodo elit. ante. felis